Règlements ÉMC

Règlements d’Épelle-Moi Canada

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger les règlements

 

1. Au début de la ronde de chaque cycle, un juge lit les règlements, quand le nombre des candidats est réduit à deux; il ou elle lit les règlements 17 et 18, sauf si l’audience est d’accord à l’unanimité de ne pas les lire.

2. Le lecteur ou la lectrice de mots, les juges et les arbitres sont les personnes en charge du concours. Toutes questions ou contestations par rapport à l’épellation d’un mot ou le déroulement du concours doivent être signalées immédiatement aux juges (avant le début de la prochaine ronde).

Leur décision sera la décision finale en toutes situations.

AUCUNE CONTESTATION NE DOIT SE TENIR APRÈS QUE LE CONCOURS SOIT TERMINÉ.

3. Pour chaque ronde, il y a un arbitre dont le rôle est d’écouter les contestations au fur et à mesure qu’elles se présentent et de prendre une décision avant que le concours ne continu. La décision de l’arbitre sera la décision finale. Si possible chaque ronde sera enregistrée afin que certains points de contestation puissent être visionnés au besoin.

4. Cette compétition est ouverte à tous les candidats âgés de 6 à 8 ans (primaire); 9 à 11ans (moyen); 12 à 14 ans (intermédiaire).

5. Pendant la compétition, toutes les définitions de mots sont choisies de la liste officielle fournie par les juges d’Épelle-moi Canada. Les définitions des mots sont celles provenant du dictionnaire Larousse. La liste officielle est l’autorité d’épellation finale pour la compétition.

6. Les phases éliminatoires se tiennent dans chaque région ou section, en utilisant les listes de mots officielles ainsi que les règlements d’ÉMC.

7. La compétition se fait à l’oral. Les candidat(e)s doivent épeler les mots oralement et l’utilisation d’un crayon ou d’un stylo et d’un papier n’est pas permise.

8. Les candidat(e)s doivent dire/prononcer leur mot avant de l’épeler et après l’avoir épelé.

9. Pour tous les mots ayant la lettre majuscule, le ou la candidat(e) doit indiquer la majuscule. Par exemple Ottawa; le ou la candidat(e) devra dire: “O majuscule t-t-a-wa“.

10. Le candidat ou la candidate doit épeler les mots en tenant compte des accents : accent aigu : é ; accent grave : à, è, ù; accent circonflexe : ê, â, û, î, ô; tréma: ï, ë, ü; trait d’union –Grand-père; Ç: C cédille; o e collés ou e dans l’o ou o e liés ou o e ligaturés. oe ex. bœuf.

11. Une fois que le candidat ou la candidate à commencer à épeler le mot, il ou elle ne peut plus demander que le mot soit relu, défini ou mis en contexte. Aussi, en commençant à épeler le mot, aucune opportunité ne serait donnée au candidat ou à la candidate de changer les lettres déjà prononcées. Un candidat ou une candidate peut recommencer à condition que les lettres et leurs ordres ne soient pas changés pendant qu’il recommence l’épellation.

12. Lors de la compétition, si un mot tiré de la liste n’est pas clair pour le candidat ou la candidate, il ou elle peut demander que le mot soit redit, mais aucune définition ou mise en contexte du mot ne lui sera donné; à moins que le mot soit un homophone, dans ce cas, le lecteur de mot devra donner sans être demandé une définition et un exemple dans une phrase. Le candidat ou la candidate devra épeler le mot comme défini et non comme un homophone du mot.

13. Si un mot à plus qu’une épellation acceptable, toutes les épellations figurant dans la liste des mots, ainsi que la liste des mots du jeu décisif ou du dictionnaire (Larousse) pour ce mot sera accepté. Note: le règlement 13 est destiné seulement pour le passage au jeu décisif (S’il vous plaît, notez que pendant le passage au jeu décisif, une nouvelle liste de mots (mots mystères) est introduite.

14. Si un mot du jeu décisif n’est pas clair pour le ou la candidat(e), c’est la responsabilité du candidat ou de la candidate de demander à ce que le mot soit redit, défini et/ou mis en contexte dans une phrase. Le lecteur ou la lectrice de mot exécutera la demande jusqu’à ce que les juges soient d’accord sur le fait que le mot a été dit plus clairement pour le ou la candidat(e). Si le mot est un homophone, le lecteur ou la lectrice de mot doit, sans être demandé, donner une définition et une mise en contexte du mot dans une phrase.

15. Les juges pourront disqualifier tous les candidats ou toutes les candidates qui n’auront pas commencé à épeler leur mot dans un temps raisonnable. Aussi, le ou la candidat(e) dont l’épellation du mot n’est pas audible pour les juges peut avoir son épellation considérée comme incorrecte.

16. Les juges pourront éjecter de la salle tout parent qui guide son enfant pendant qu’il ou elle épelle son mot. De ce fait, l’enfant sera disqualifié de la compétition.

17. Quand un candidat ou une candidate n’épelle pas correctement un mot, le prochain candidat devra épeler le même mot. Si tous les candidat(e)s dans une ronde n’épellent pas correctement le même mot, alors tous restent dans la compétition.

18. Le processus d’élimination change quand le nombre de candidat est réduit à deux. À ce point, l’ordre de passage des candidat(e)s est tiré au sort. Si le /la candidat(e) qui n’épelle pas correctement son mot, alors le même mot sera donné au prochain candidat ou candidate à épeler.

19. Si le prochain candidat ou la prochaine candidate épelle correctement le mot en plus d’un autre mot dit par le lecteur de mot, alors il ou elle sera déclaré(e) champion ou championne. Dans le cas contraire, les deux candidat(e)s continuent la compétition.

Si les deux candidat(e)s n’épellent pas correctement le même mot, alors les deux continuent la compétition.

X